Articles

📷 Lightroom n’est PAS trop cher – Coup de gueule du Lundi #9

September 17, 2019


Lightroom, c’est PAS cher. Aujourd’hui c’est lundi, personne n’aime le
lundi, et donc le lundi, c’est coup de gueule. Et aujourd’hui je vais parler un peu d’argent,
et ce que je vais dire ne va pas forcément plaire à tout le monde, donc peut-être que
je vais me faire grave tomber dessus. Mais en même temps, c’est le principe des
coups de gueule. Alors, j’ai beaucoup entendu que Lightroom
c’est “trop cher”, voire juste “c’est payant” ou “pourquoi toujours parler des logiciels
qui sont payants ?” Eh bien, simplement parce que c’est, à mon sens, le meilleur logiciel. Je ne vais pas argumenter sur le pourquoi,
ici, parce que ce n’est pas le sujet, et j’ai déjà parlé de Lightroom plein plein de fois, donc on ne va pas s’étendre encore plus là-dessus, aujourd’hui, mais deux choses pour qu’on ne
me fasse pas un procès d’intention : 1) Je n’ai pas dit que les logiciels gratuits
étaient mauvais, j’ai dit qu’ils étaient moins bons. C’est pas la même chose. Et 2) le débat n’est pas vraiment sur Lightroom
lui-même, c’est plutôt sur ce réflexe un peu franco-français de pousser des cris d’orfraie
dès qu’un truc est payant. Dans un monde idéal, tout le monde pourrait
s’exprimer artistiquement, comme il le veut et gratuitement. Dans les mairies, il y aurait de grands bacs
avec des toiles, des pinceaux, du papier, des crayons, de l’argile et des Canon 5D Mark III. Mais ce n’est pas le monde des Bisounours. Il faut être pragmatique, dans la réalité,
les loisirs, ça coûte de l’argent. Certains en coûtent plus que d’autres, et
certains peuvent même en rapporter plus ou moins indirectement. Si votre kiff c’est la mécanique et que votre
voisin de temps en temps vous file sa voiture et vous file 100 balles au black pour avoir
réparé un truc, ça peut aussi vous en rapporter. Et la photo, soyons honnêtes, ce n’est pas
gratuit. Ce n’est pas forcément cher, mais ce n’est
pas gratuit. Donc si vous voulez vraiment vous y consacrer,
il vous faut au minimum un appareil numérique pas trop dégueu, soit quelques centaines
d’euros, des cartes mémoires, un ordinateur pour stocker et traiter vos photos, et sans
doute un disque dur. C’est la vie, c’est comme ça. Vous pouvez crier et battre des bras très
fort, ça ne va pas changer la réalité. Et en photo, on entend rarement des gens se
plaindre qu’un truc soit payant. Je veux dire : ça ne vous semble pas anormal de passer à la caisse avant de repartir avec un appareil photo. Mais il y a un truc particulier avec les logiciels,
et d’une manière générale avec tout ce qui est immatériel – ce sont sans doute
des restes du XXe siècle où tout était matériel, y compris la connaissance. Mais l’avènement d’internet a permis de dématérialiser
beaucoup de choses, et vous n’avez pas besoin d’insérer un DVD dans votre ordinateur pour
regarder cette vidéo, et vous n’avez pas forcément besoin du papier, d’un crayon et de la Poste pour communiquer avec quelqu’un. Du coup, on ne tient plus rien en main, et
effectivement, les coûts ont souvent diminué ; c’est normal qu’envoyer un email soit gratuit,
car le coût est infiniment inférieur à celui d’envoyer une lettre où il faut quand
même payer tous les employés qui vont aller du moment où vous posez votre lettre à la
Poste au moment où elle est reçue chez la personne. Cela dit, la valeur n’a pas complètement
disparu, la valeur d’un logiciel, par exemple. Développer Lightroom, ça nécessite le paiement
de dizaines de développeurs à temps plein, de tous les impôts et taxes – je vous rappelle
que 20 % de tout ce que vous achetez part directement dans les poches de l’État, sans
passer par celles du vendeur, sous la forme de TVA –, mais aussi de faire de la marge
parce que c’est important pour une entreprise d’être rentable afin de pouvoir se développer
et être pérenne dans le temps. Vous n’avez pas envie que Lightroom arrête
de se développer demain. Mais à la limite, tout ça, pour vous, vous
vous en foutez, ça n’a pas grand-chose à voir avec vous. La question est : est-ce que ça vaut 12 €/mois
pour vous ? C’est toujours la question dans n’importe
quelle transaction commerciale. Je veux dire : la bouffe à côté de chez
moi à l’épicerie bio est plus chère que ce qu’elle est au supermarché, mais j’accepte
ce coût supplémentaire, j’accepte cette transaction parce que je considère qu’elle
est meilleure, tout simplement. J’accepte cette transaction parce que je considère
que j’y trouve mon compte. La bouffe est meilleure ; elle est plus éthique ; j’ai juste 1 minute de marche pour y aller, c’est moins loin ; il n’y a jamais d’attente
à la caisse ; les employés sont adorables… Voilà, je fais un choix d’adulte de payer
plus cher quelque chose. C’est juste une transaction commerciale entre
une entreprise et un adulte consentant. Tout va bien. Et en fait, payer plus cher quelque chose,
c’est juste échanger votre temps de travail contre cette chose. Donc, si vous gagnez, mettons, 10 € de l’heure
et que vous choisissez de mettre 10 € de plus dans votre plein de courses à l’épicerie,
eh bien ça veut dire que vous considérez que la valeur que ça vous a apportée elle
est égale, ou si possible supérieure, à 1 heure de travail. Du coup, dire qu’un logiciel est trop cher
en soi, ça n’a pas de sens. Il est peut-être trop cher pour vous, parce
que vous décidez que ça ne vaut pas votre heure de travail, mais c’est votre choix à
vous, d’adulte, qui considérez que vous n’allez pas mettre 10 balles dans un truc parce que
ça ne vaut pas une heure de boulot. Mais dans ce cas-là il n’y a pas à se plaindre,
vous avez juste fait un choix, mais il n’est pas trop cher dans l’absolu. Il est trop cher pour vous et vous avez pris
la décision qu’il était trop cher pour vous. Mais au-delà de ça, est-ce que vous avez
bien réfléchi à la valeur que ça vous apporte ? Ou est-ce que vous avez juste réagi
de manière réflexe en refusant de payer un truc immatériel ? Parce que, que vous
le vouliez ou non, vous payez tout le temps pour des choses immatérielles : pour l’électricité,
pour l’accès à internet, pour un verre avec des amis où on paye plutôt l’expérience
que l’alcool, pour un concert, ou même pour le système d’exploitation de votre ordinateur
qui n’est pas du tout gratuit, le coût est simplement inclus avec quand vous l’achetez. Donc en fait, vous payez en permanence pour
des expériences, des services, si vous préférez. Maintenant, je peux évidemment comprendre
que pour certains, 12 € par mois pour Lightroom plus Photoshop ce soit trop, mais je
pense que, au moins pour une partie d’entre vous et c’est à celle-là que je m’adresse,
c’est une décision-réflexe qui n’est pas nécessairement réfléchie plus que ça. Alors qu’en réalité, vous dépensez sans doute 12€/mois pour plein de trucs dont vous n’avez pas forcément besoin. Une ou deux places de cinéma, un café tous
les trois jours, deux paquets de cigarettes, et au-delà des trucs du quotidien, si vous
décidez de renouveler votre smartphone 6 mois ou 12 mois plus tard que ce que vous
aviez prévu, vous avez sans doute largement économisé un an d’abonnement à Lightroom. Bref, ce que je suis en train de dire, c’est
que vous faites le choix de ne pas dépenser ces 12 € dans Lightroom et de plutôt les
dépenser ailleurs. En fait, si vous le voulez vraiment, si c’est
un truc important pour vous – plus que, je ne sais pas, deux paquets de clopes ou une place de cinéma –, vous pouvez vous le payer. Et est-ce que ça le vaut ? Personnellement
je pense que oui, parce que vous gagnez beaucoup en temps d’utilisation ; parce que c’est plus
rapide et plus simple, et puis surtout vous gagnez en plaisir. Parce que si c’est plus simple à utiliser,
vous avez plus envie d’y aller pour retoucher vos photos et vraiment aller jusqu’au bout
de votre création. Après, vous prenez la décision comme des
grands, il y a une version d’essai pour ça, mais ne dites pas que c’est trop cher. Voilà, pour être bien clair, mon but est
surtout de vous dire : assurez-vous d’avoir vraiment pris une décision et de ne pas avoir
simplement rejeté ça d’un bloc par défaut. Voilà, c’est la fin de cette vidéo. Si vous l’avez aimée, mettez-lui un pouce
bleu. Si vous pensez qu’un centime par mois pour Lightroom c’est beaucoup trop cher, mettez-lui un pouce rouge et fermez cette vidéo ;). Et si vous
découvrez la chaîne avec cette vidéo, pensez à cliquer ici pour télécharger mon guide
“Faites-vous plaisir en photographiant”, ça vous aidera à faire de meilleures photos
comme son nom l’indique. Et puis, abonnez-vous à la chaîne pour ne
pas rater les prochaines vidéos, puisqu’il y en a une par jour, tous les matins à 6 h 30, du lundi au vendredi. Je vous dis à demain pour la prochaine vidéo,
et d’ici là à bientôt, et bonnes photos.

No Comments

Leave a Reply